Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

22 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP02888.pdf (VANNES (56). avenue Contran Bienvenu. rapport de diagnostic)
  • VANNES (56). avenue Contran Bienvenu. rapport de diagnostic
  • 56
  • Diagnostic archéologique Rapport final d’opération Commune de Vannes (Morbihan) Avenue Contran Bienvenu sous la direction de Yvan Pailler avec la collaboration de Fabrice Le Ménéah Inrap Grand-Ouest Octobre 2013 'LDJQRVWLF DUFKpRORJLTXH 5DSSRUW ¿QDO G¶RSpUDWLRQ
RAP02850.pdf (RIANTEC (56). Kerostin : découverte d'une vaste zone d'occupation datée de l'époque gallo-romaine. rapport de diagnostic)
  • RIANTEC (56). Kerostin : découverte d'une vaste zone d'occupation datée de l'époque gallo-romaine. rapport de diagnostic
  • 56
  • Non communiqué Fouille Du 04/02/2013 au 15/02/2013 Propriétaire du terrain Post-fouille (alternée) Le 18/02/2013, du 25/03/2013 au 27/03/2013 et du 08/04/2013 au 19/04/2013, soit 14 jours. Localisation Région Bretagne Département Morbihan (56) EUROPEAN HOMES OUEST SAS, 10-12
  • du Bignon CS 67737 37577 Cesson-Sévigné Dates d’intervention sur le terrain Statut du terrain au regard des législations sur le patrimoine et l’environnement Préparation Le 14/01/2013 5 Riantec (56), « Kerostin
  • cadre de l’opération Coordination scientifique, infographie, texte, dessins et mise en page du RFO Etude du mobilier céramique 6 Riantec (56), « Kerostin » ---------------------------------------------------------------------- Février 2013 Mots-clefs des thesaurus Chronologie
  • » ---------------------------------------------------------------------- Février 2013 Arrêté de prescription 8 Riantec (56), « Kerostin » ---------------------------------------------------------------------- Février 2013 9 Riantec (56), « Kerostin » ---------------------------------------------------------------------- Février 2013 10 Riantec
  • (56), « Kerostin » ---------------------------------------------------------------------- Février 2013 Localisation de l’opération Figure n°01 : Localisation de Riantec (Morbihan). Figure n°02 : Localisation du futur lotissement à Riantec, au lieu-dit « Kerostin ». 11
  • Riantec (56), « Kerostin » ---------------------------------------------------------------------- Février 2013 Figure n°03 : Localisation de l’emprise archéologique sur le plan cadastral actuel. 12 Riantec (56), « Kerostin
  • » ---------------------------------------------------------------------- Février 2013 13 Riantec (56), « Kerostin » ---------------------------------------------------------------------- Février 2013 1 - Introduction La construction d’un lotissement dans un contexte archéologique sensible, au lieu-dit « Kerostin » au Nord/Ouest de Riantec dans le
  • archéologique. 15 Riantec (56), « Kerostin » ---------------------------------------------------------------------- Février 2013 Figure n°05 : Implantation des tranchées de diagnostic au niveau du futur lotissement. Le décapage mécanique consiste à retirer successivement plusieurs
  • 16 Riantec (56), « Kerostin » ---------------------------------------------------------------------- Février 2013 Figure n°06 : Structures archéologiques découvertes au niveau des tranchées de diagnostic (toutes périodes confondues). 2 – Les vestiges archéologiques. Le
  • comblement sombre et humifère, ont également été relevées au niveau de l’emprise archéologique. 18 Riantec (56), « Kerostin » ---------------------------------------------------------------------- Février 2013 Figure n°08 : Plan des différentes phases d’occupation du site. 2.1
  • pas été sondée. En prévision de possible fouilles complémentaires, sa surface a été recouverte d’une bâche puis de terre arable. 20 Riantec (56), « Kerostin » ---------------------------------------------------------------------- Février 2013 quelques fragments de charbons de
  • . 22 Riantec (56), « Kerostin » ---------------------------------------------------------------------- Février 2013 2.2.1 – Les ensembles de structures. L’ensemble de structures n°2. Trois trous de poteaux et deux empreintes de tranchées palissadées ont été relevés au niveau
  • de la tranchée de diagnostic n° 48 (fig.12). Figure n°12 Structures archéologiques de l’ensemble n°2 (la structure 48 correspond à un chablis). 23 Riantec (56), « Kerostin » ---------------------------------------------------------------------- Février 2013 Cette tranchée
  • Riantec (56), « Kerostin » ---------------------------------------------------------------------- Février 2013 L’ensemble de structures n°3. Cinq trous de poteaux apparemment antérieurs à un fossé d’enclos galloromain, ont été repérés dans la tranchée de diagnostic n°17 (fig.13
  • rédhibitoire. 25 Riantec (56), « Kerostin » ---------------------------------------------------------------------- Février 2013 Figure n°14 : Structures attribuées entre la fin du second âge du Fer et le début de l’Antiquité. L’ensemble de trous de poteaux n°6. La tranchée de
  • trous de poteaux sondés sont relativement arasés puisqu’ils ne dépassent pas 0,07 m en profondeur. 26 Riantec (56), « Kerostin » ---------------------------------------------------------------------- Février 2013 Figure n°15 : Trous de poteaux de l’ensemble n°6, en partie
  • attribués entre la fin du second âge du Fer et le début de l’Antiquité. 27 Riantec (56), « Kerostin » ---------------------------------------------------------------------- Février 2013 Figure n°16 : Vue aérienne de l’enclos quadrangulaire et son positionnement sur le plan
  • cadastral actuel. 28 Riantec (56), « Kerostin » ---------------------------------------------------------------------- Février 2013 2.4 – L’occupation du site à l’époque gallo-romaine. Cette période est en terme de superficie la plus importante sur le site. Les structures
  • -romaines relevées au niveau de l’emprise des futurs travaux. 29 Riantec (56), « Kerostin » ---------------------------------------------------------------------- Février 2013 Figure n°18 : Coupes stratigraphiques de quelques fossés gallo-romains. 30 Riantec (56), « Kerostin
  • (56), « Kerostin » ---------------------------------------------------------------------- Février 2013 ceux relevés à l’extrémité S/E du site), ce dernier ne mesure plus que 0,20 m de profondeur au niveau du sondage 7.1 (fig.18). Il présente dans ce secteur des traces flagrantes
RAP02814.pdf (MOUSTOIR-REMUNGOL (56). Belleuvue : diagnostic archéologique avant l'implantation d'une ZAC. rapport de diagnostic)
  • MOUSTOIR-REMUNGOL (56). Belleuvue : diagnostic archéologique avant l'implantation d'une ZAC. rapport de diagnostic
  • 56
  • Moustoir-Remungol (56), « Bellevue » INRAP Grand-Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson Sévigné Janvier 2013 1 Moustoir-Remungol (56), « Bellevue » _____________________________________________ Janvier 2013 Sommaire. Pages Données administratives, techniques et
  • - Conclusion et notice synthétique. 45 Bibliographie. Liste des figures. 46 46 Inventaires techniques. 48 49 53 Tableau récapitulatif. . Résultat des analyses C.14. 2 Moustoir-Remungol (56), « Bellevue » _____________________________________________ Janvier 2013 3 Moustoir
  • scientifique, infographie, texte, dessins et mise en page du RFO Théophane Nicolas et Françoise Labaune/Jean , Inrap Chargés d’études Etude du mobilier céramique 6 Moustoir-Remungol (56), « Bellevue » _____________________________________________ Janvier 2013 Arrêté de prescription
  • 7 Moustoir-Remungol (56), « Bellevue » _____________________________________________ Janvier 2013 8 Moustoir-Remungol (56), « Bellevue » _____________________________________________ Janvier 2013 9 Moustoir-Remungol (56), « Bellevue
  • » _____________________________________________ Janvier 2013 Localisation de l’opération Figure n°01 : Localisation de Moustoir-Remungol (56). Figure n°02 : Localisation de la future Z.A.C. au N/E de Moustoir-Remungol, au lieu-dit « Bellevue ». 10 Moustoir-Remungol (56), « Bellevue
  • » _____________________________________________ Janvier 2013 11 Moustoir-Remungol (56), « Bellevue » _____________________________________________ Janvier 2013 1 - Introduction La construction d’une Zone d’Aménagement Concerté au niveau d’un contexte archéologique sensible, au lieu-dit « Bellevue » au N/E de Moustoir-Remungol
  • gaulois et gallo-romains en Armorique.- Revue Archéologique de l’Ouest. 12 Moustoir-Remungol (56), « Bellevue » _____________________________________________ Janvier 2013 Figure n°04 : Plan du site n° 56142 007, après les travaux d’aménagement de la RD 767. Toute la partie nord de
  • l’enclos curviligne a été détruite. 13 Moustoir-Remungol (56), « Bellevue » _____________________________________________ Janvier 2013 Figure n°05 : Vue aérienne du site n° 56142 007 en 1991, avant les travaux d’aménagement de la RD 767. La parie nord du site laisse entrevoir la
  • par Pierre Leréverend (Entreprise Baussire). Figure n°07 : Courbes de niveaux sur le site de « Bellevue ».. 15 Moustoir-Remungol (56), « Bellevue » _____________________________________________ Janvier 2013 Figure n°08 : Implantation des tranchées de diagnostic sur le site de
  • pourquoi par mesure de simplicité et de compréhension du texte, les numéros en caractère gras concernent exclusivement les structures 16 Moustoir-Remungol (56), « Bellevue » _____________________________________________ Janvier 2013 archéologiques, toutes représentées sur les plans
  • apparaissent entre 0,30 et 0,50 m sous le niveau de sol actuel. 18 Moustoir-Remungol (56), « Bellevue » _____________________________________________ Janvier 2013 Les éléments immobiliers sont essentiellement des trous de poteaux, des fosses ou encore des fossés (fig.09). Malgré
  • . Figure n°10 : Emplacements des prélèvements de céramiques. 19 Moustoir-Remungol (56), « Bellevue » _____________________________________________ Janvier 2013 Figure n°11 : Plan des différentes phases d’occupation du site. 2.1 – L’occupation du site à l’époque mérovingienne
  • conservée au niveau de l’emprise des futurs travaux d’aménagement. 20 Moustoir-Remungol (56), « Bellevue » _____________________________________________ Janvier 2013 Figure n°12 : Premièr état de la première phase d’occupation du site. Un unique tesson de céramique, peu altéré
  • remblais supérieurs du fossé d’enclos, que l’analyse C.14 a apparemment été effectuée sur un petit fragment de charbon bois résiduel. 21 Moustoir-Remungol (56), « Bellevue » _____________________________________________ Janvier 2013 2.1.1 - L’enclos piriforme 169. Seule la partie
  • de restructurations ultérieures. Ils semblent cependant se développer en partie perpendiculairement au fossé 31 (fig.12). 22 Moustoir-Remungol (56), « Bellevue » _____________________________________________ Janvier 2013 Figure n°13 : Emplacement des sondages stratigraphiques
  • au niveau du fossé périphérique 169. 23 Moustoir-Remungol (56), « Bellevue » _____________________________________________ Janvier 2013 Figure n°14 : Les trois sondages stratigraphiques effectués au niveau du fossé périphérique 169. 24 Moustoir-Remungol (56), « Bellevue
  • » _____________________________________________ Janvier 2013 Figure n°15 : Coupes stratigraphiques des fossés 31, 42 et 91 contemporains de l’enclos piriforme 169. 25 Moustoir-Remungol (56), « Bellevue » _____________________________________________ Janvier 2013 2.2 – L’occupation du site à l’époque mérovingienne ; phase n°1
  • du site : entre le VIe et le VIIIe siècle de notre ère. 26 Moustoir-Remungol (56), « Bellevue » _____________________________________________ Janvier 2013 Figure n°17 : Emplacement des coupes stratigraphiques effectuées au niveau des restructurations. 27 Moustoir-Remungol
  • (56), « Bellevue » _____________________________________________ Janvier 2013 Ces fossés sont bien conservés et certains de ces éléments sont suivis sur une longue distance. Ils présentent un profil en cuvette ou en « V » ou en cuvette, et sont conservés sur une profondeur de
  • 1082 de notre ère, en pleine période capétienne. Figure n°22 : Plan de l’impact n°3 avant la fouille de quelques trous de poteaux. 29 Moustoir-Remungol (56), « Bellevue » _____________________________________________ Janvier 2013 Figure n°23 : Plan et coupes stratigraphiques
RAP02856.pdf (DAMGAN (56). le Cosquer : rue du Guénéguélo - rue du Dendec. rapport final de diagnosic)
  • DAMGAN (56). le Cosquer : rue du Guénéguélo - rue du Dendec. rapport final de diagnosic
  • 56
  • Diagnostic archéologique Rapport final d’opération Commune de Damgan (Morbihan) Le Cosquer (rue du Guénéguélo – rue du Dendec) sous la direction de avec les collaborations de Stéphan Hinguant Vérane Brisotto Arnaud Desfonds Pierrick Leblanc Inrap Grand-Ouest Avril 2013
  • Arrêté de prescription Entité archéologique Nr site Code INSEE Commune de Damgan (Morbihan) Inrap Grand-Ouest 37, rue du Bignon, 35577 Cesson-Sévigné Tel. 02 23 36 00 40 Avril 2013 I - Données administratives, techniques et scientifiques 4 Inrap · RFO de diagnostic DAMGAN
  • Coordonnées géographiques et altimétriques selon le système national de référence (Lambert 2) X : 228,100 Y : 2291,800 Z : environ 7 m NGF Références cadastrales Commune Damgan Année 2013 Section(s)/Parcelle(s) AH – 1, 2, 3 et 4 Responsable scientifique de l’opération Stéphan Hinguant
  • , Inrap Organisme de rattachement Inrap Grand-Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson-Sévigné cedex Tél : 02 23 36 00 40 Fax : 02 23 36 00 50 Date d’intervention sur le terrain Du 08-04-2013 au 12-04-2013 Surfaces Proprietaire du terrain Société OCEAN IMMO Références de
  • l’opération Numéro de l’arrêté de prescription 2012-276 Numéro de l’arrêté de désignation 2013-089 Emprise maximale prescrite 21 854 m² Surface sondée 1287 m², soit 6,4 % de surface ouverte 5 6 Inrap · RFO de diagnostic DAMGAN (Morbihan), Le Cosquer (rue du Guénéguélo – rue du
  • d’amas ou de pièces isolées. Réalisé en avril 2013, ce diagnostic archéologique, sans être totalement négatif, ne semble pas devoir conduire vers une opération de fouille plus conséquente. Il a été réalisé par l’INRAP suite à une prescription du SRA Bretagne et sous le contrôle de ce
  • sont attribués, sur la base des mobiliers, à la période Antique s.l. 1.4 Méthodologie Le diagnostic archéologique a été conduit par deux archéologues, du 08 avril au 12 avril 2013. Une pelle mécanique à chenilles de 21 t, munie d’un godet lisse de 3 m de large, a permis l’ouverture
  • 21 Y=7162000 16 18 F1 Y=7162000 F1 F2 11 F3 F4 n°4 7.00 F5 20 n°173 F6 Friche F1 n°172 17 13 F1 F2 n°174 F3 n°54 Y=7161950 15 6.50 n°55 7.0 0 F2 Y=7161950 F1 n°52 n°53 n°51 F2 14 n°57 n°92 F1 n°56 0 6.0 lle Rue du CO R UE SQ F3 n°82
  • – Informations archéologiques. Gallia Préhistoire, 16/2, p. 401-426. HINGUANT S. 1997 – Inventaire des sites paléolithiques du Morbihan(56). Service régional de l’archéologie de Bretagne, cellule carte archéologique, Rennes, 22 p., 40 ill., 23 cartes. HOUBE-LIMBOURG 1979 – Découverte d’un
  • identifié sur ces matériaux, que ce soit sous la forme d’amas ou de pièces isolées. Réalisé en avril 2013, ce diagnostic archéologique, sans être totalement négatif, ne semble pas devoir conduire vers une opération de fouille plus conséquente. Il a été réalisé par l’INRAP suite à une
  • prescription du SRA Bretagne et sous le contrôle de ce dernier. Inrap Grand-Ouest 37 rue du Bignon CS 67737, 35577 Cesson-Sévigné cedex Tél. 02 23 36 00 40, grand-ouest@inrap.fr Avril 2013
RAP02842.pdf ((56). autour du golfe du Morbihan, à l'est de Vannes jusqu'à la Vilaine. rapport de pd 2012)
  • (56). autour du golfe du Morbihan, à l'est de Vannes jusqu'à la Vilaine. rapport de pd 2012
  • 56
  • commune de Marzan. La prospection s’est déroulée principalement pendant le dernier trimestre de l’année 2012 et les mois de janvier et de février 2013. Elle a pu être réalisée grâce au concours de dix bénévoles du CERAM : Isabelle Brunie, André Cochelin, Maurice Cheveau, Yann
  • tachéomètre (Leica Builder 309) a été menée sur le site fortifié du Cliyo à Saint-Dolay. Elle s’est échelonnée sur dix journées réparties sur les deux dernières semaines du mois de décembre 2012 et la première de janvier 2013. La végétation importante d’arbres et de houx ou de landes selon
  • par les bénévoles du CERAM. De décembre 2012 à début mars 2013, M. Bruno Régent a assuré un suivi archéologique quotidien des travaux d’enfouissement des réseaux électriques dans une grande partie du bourg de Saint-Jean-la-Poterie. Ce suivi a été effectué avec l’accord de la
  • S. Daré entre le 11 et le 30 janvier 2013 avec une équipe de 4 à 6 archéologues bénévoles du CERAM. Le samedi 26 janvier, l’après-midi, il était proposé une découverte des vestiges mis au jour. Une soixantaine de personnes se sont déplacées et deux articles concernant l’opération
  • à deux reprises des vestiges archéologiques et recueilli quelques éléments de mobilier. N EA n° 56 223 0004 Extension proposée de l’EA 56 223 0002 suite aux observations réalisées dans les tranchées ouvertes dans les parcelles 198 et 349 AN EA n° 56 223 0003 EA n° 56 223
  • 0018 1 2 7 EA n° 56 223 0023 EA n° 56 223 0002 EA n° 56 223 0016-0017 10 EA n° 56 223 0014 EA n° 56 223 0022 9 01 EA n° 56 223 0001 3 5 4 8 6 EA n° 56 223 0007-0009 EA n° 56 223 0019 Extension proposée de l’EA 56 223 0003 pour intégrer lle site fossoyé Age du Fer
  • /époque gallo-romaine mis en évidence à l’occasion du sondage de 2004. Les terrains 128 et 329 sont reliés à la rue des Terriaux par un chemin et sont de ce fait sans doute constructibles. EA n° 56 223 0010 AR EA n° 56 223 0006 0 50 100 m EA n° 56 223 0021 AP EA n° 56 223 0011
  • EA n° 56 223 0012 EA n° 56 223 0015 emprise et numéro des Entités Archéologiques enregistrées à la carte archéologique proposition d’extension des EA existantes sur la base des découvertes récentes fours médiévaux emprise du sondage archéologique rue des Terriaux EA n° 56 223
  • bibliographiques et iconographiques tranchées ouvertes pour l’enfouissement des réseaux électriques (largeur moyenne : 0,70 m) et qui ont fait l’objet d’un suivi et d’observations archéologiques fossé antique (reconnu et restitué) - EA n° 56 223 0001 56 223 - St-JEAN-LA-POTERIE parcelles
  • concernées par les déclarations de découverte de 2012 Extension proposée des EA 56 223 0011 et 0012 à la parcelle 211. La prospection a permis de mettre en évidence un développement des tessonnières entourant les fours dans cette parcelle. 4 tronçons ayant révélé des structures
  • XIIIe - début du XIVe s. fin du XVe - XVIe s. XIIIe s. fin du XIIIe - début du XIVe s. fin du XVe - début du XVIe s. Cé r a m Centre d'Etudes et de Recherches Archéologiques du Morbihan EA n° 56 116 0055 N BD EA n° 56 116 0068 murs reconnus à l’occasion de fouilles
  • archéologiques murs restitués BE murs relevés au XVIIIe s. par le président de Robien (emplacement approximatif) EA n° 56 116 0050 emprise et numéro des Entités Archéologiques enregistrées à la carte archéologique EA n° 56 116 0052 proposition d’extension des EA existantes sur la base
  • (époque romane ?) en réemploi dans le mur d’un bâtiment du XIXe s. trait de côte en 1830 (tracé réalisé à partir du cadastre ancien) 56 116 - LOCMARIAQUER EA n° 56 116 0049 Bilan des connaissances archéologiques pour les périodes gallo-romaine et médiévale sur fond cadastral actuel
  • (source : www.cadastre.gouv.fr sections BD, BE et BH) avec les entités archéologiques de la carte archéologique (DAO : S. Daré) 4 EA n° 56 116 0060 EA n° 56 116 0053 3 EA n° 56 116 0069 1 EA n° 56 116 0025 EA n° 56 116 0057 2 BH 0 50 100 m Cé r a m Centre d'Etudes et de
  • cette période sur les recherches menées à Saint-Jean-la-Poterie. Le suivi archéologique de décembre 2012 à début mars 2013 de travaux de réseaux dans une partie du bourg a considérablement enrichi nos connaissances en identifiant plusieurs nouveaux secteurs de production de
  • localisation Département : 56 commune principale: ALLAIRE (n° INSEE : 56 001) Nom : Belleville – la bande de la hérotte Lieu-dit de l'IGN et/ou adresse : Belleville Commune principale Allaire Année Section(s) . Parcelle (s) 2012 ZO 42 et 43 ; ZP 175 à 178 . Lieu-dit du cadastre Bande
  • construction, TCA, céramiques, scories) sanctuaire de Léhéro EA n° 56 001 0001 voie antique Vannes-Rieux-»Angers» parcelles en prairie non prospectables visibilité nulle 56 001 - ALLAIRE Belleville - « La bande de la Hérotte » Cé r a m Centre d'Etudes et de Recherches Archéologiques du
  • 1310600 1310800 FICHE D'ENREGISTREMENT DE DECOUVERTE Année : 2012 Données complémentaires = Première mention = X Année de première mention = N° de l'EA = NOM DU REDACTEUR : DARE Sébastien TEL : 06 70 78 84 74 localisation Département : 56 Nom : Bocquéreux Commune
  • principale Allaire commune principale: ALLAIRE (n° INSEE : 56 001) Lieu-dit de l'IGN et/ou adresse : Bocquéreux Lieu-dit du cadastre Bocquéreux Année Section(s) . Parcelle (s) 2012 ZC 257, 258, 259 . Commune (s)secondaire(s) Lieu-dit du cadastre Année Section (s) Parcelle (s
  • TEL : 06 70 78 84 74 localisation Département : 56 Nom : Bocquéreux Commune principale Allaire commune principale: ALLAIRE (n° INSEE : 56 001) Lieu-dit de l'IGN et/ou adresse : Bocquéreux Lieu-dit du cadastre Bocquéreux Année Section(s) . Parcelle (s) 2012 ZC 332 . Commune
RAP02804.pdf (INGUINIEL (56). Kerven Teignouse : un habitat de l'âge du fer. rapport de fp 2012)
  • INGUINIEL (56). Kerven Teignouse : un habitat de l'âge du fer. rapport de fp 2012
  • 56
RAP02846.pdf (CARNAC (56). lann granvillarec 5. rapport de diagnostic)
  • CARNAC (56). lann granvillarec 5. rapport de diagnostic
  • 56
  • durable.Illustration SDAM Photo : SDAM Hôtel du Département 2, rue de St Tropez - BP 400 56009 Vannes Cedex Tél 02 97 69 50 75 - Fax 02 97 47 68 47 2013 SERVICE DEPARTEMENTAL D’ARCHEOLOGIE DU MORBIHAN LANN GRANVILLAREC 5 / EA 056 034 - 183 COMMUNE DE CARNAC RAPPORT D’ÉVALUATION Olivier Agogué
  • , Aurélie Crowch, Gwenaëlle Hamon et Astrid Suaud-Préault DGEC / Direction de la culture Service départemental d’archéologie du Morbihan Tertre de Lann Granvillarec 5 Commune de Carnac (Bretagne – Morbihan) _____________________ N° de prescription : 2013-078 CODES INSEE COMMUNE
  • Carnac 56034 Olivier Agogué Avec la participation de : Aurélie CROWCH Gwenaëlle HAMON Astrid SUAUD-PRÉAULT et Christine BOUJOT Avril 2013 Phase terrain : du 12/03/2012 – 28/02/2013 AVIS AU LECTEUR Le présent rapport présente les résultats d’une opération de fouille préventive
  • ............................................................................................................................................................. 51 Relevés et coupes Plan interprétatif général Inventaires : structures, unités stratigraphiques, mobilier FICHE SIGNALÉTIQUE Identité du site Région : Bretagne Commune : CARNAC Département : Morbihan Code INSEE : 56 034 Lieu-dit ou adresse : Kergrim , Lann Granvillarec
  • Code postal : Cadastre Année : 2011 Section (s) : D Parcelle(s) : 200 Altitude : 15 m NGF Opération archéologique Arrêté de désignation N°: 2013-078 Responsable d’opération : Olivier Agogué Organisme de rattachement : Conseil Général du Morbihan (direction de la culture/Service
  • départemental d’archéologie du Morbihan) Tutelle : DRAC Bretagne, Service régional de l’archéologie Nature de l’aménagement : Construction d’une maison individuelle Dates d’intervention terrain : 12/03/2012 – 28/02/2013 Surface du projet diagnostiquée : 1 200 m ² Mots clés des thésaurus
  • opération d’évaluation archéologique a été mise en place en urgence. Sa réalisation a été confiée par l’Etat au service départemental d’archéologie du Morbihan (SDAM). Les sondages ont été effectués du 14 au 28 février 2013, par une équipe de 3 à 5 personnes du SDAM, le concours régulier
RAP02803.pdf (MAURON (56). les égouts, le collège. rapport de diagnostic)
  • MAURON (56). les égouts, le collège. rapport de diagnostic
  • 56
  • Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson-Sévigné Novembre 2012 Mauron (56) – Les Egouts Novembre 2012 1 ________________________________________________________________________________________________ Sommaire Données administratives, techniques et scientifiques 5 6
  • Mauron (56) – Les Egouts Novembre 2012 ________________________________________________________________________________________________ Mauron (56) – Les Egouts Novembre 2012 3
  • ________________________________________________________________________________________________ Données administratives, techniques et scientifiques 4 Mauron (56) – Les Egouts Novembre 2012 ________________________________________________________________________________________________ Mauron (56) – Les Egouts Novembre 2012 5
  • ___________________________ Responsable scientifique de l’opération Parcelle(s) Brisotto Vérane, Inrap Section(s) 19,259, 233, 258, 260, 261 __________________________ Ratio 9,8 % de l’emprise à diagnostiquer 6 Mauron (56) – Les Egouts Novembre 2012
  • Anthropologie Paléontologie Zoologie Botanique Palynologie Macrorestes An. De céramique An. De métaux Acq. des données Numismatique Conservation Restauration Autre Mauron (56) – Les Egouts Novembre 2012 7
  • Marie-Madeleine Nolier Logisticienne Location du matériel Suivi de l’opération 8 Mauron (56) – Les Egouts Novembre 2012 ________________________________________________________________________________________________ Notice scientifique . Le diagnostic archélogique effectué
  • , permettant de préserver les structures, devenues alors plus difficilement accessibles. 9 Mauron (56) – Les Egouts Novembre 2012 ________________________________________________________________________________________________ Mauron (56) – Les Egouts Novembre 2012 10
  • ________________________________________________________________________________________________ 11 Mauron (56) – Les Egouts Novembre 2012 ________________________________________________________________________________________________ Mauron (56) – Les Egouts Novembre 2012 12
  • ________________________________________________________________________________________________ 13 Mauron (56) – Les Egouts Novembre 2012 ________________________________________________________________________________________________ Mauron (56) – Les Egouts Novembre 2012 14
  • ________________________________________________________________________________________________ 15 Mauron (56) – Les Egouts Novembre 2012 ________________________________________________________________________________________________ Mauron (56) – Les Egouts Novembre 2012 16
  • ________________________________________________________________________________________________ Mauron (56) – Les Egouts Novembre 2012 17 ________________________________________________________________________________________________ Localisation de l’opération St Brieuc Brest Rennes Quimper Bretagne Morbihan Mauron Les Egouts Parcelle(s) YK 19,259,233,258,260,261
  • Mauron Vannes X : 255182,88 Y :2351929,31 Z : 73 NGF Fig.1 : Localisation de l’opération sur fond de carte IGN (Géoportail) Mauron (56) – Les Egouts Novembre 2012 18 ________________________________________________________________________________________________ Résultats
  • 19 Mauron (56) – Les Egouts Novembre 2012 ________________________________________________________________________________________________ 1. Le cadre de l’opération 1.1 Circonstance de l’opération Suite au projet de l’aménagement d’un parking émanant de la commune de Mauron
  • -Le-Grand, 2008 Fig. 3 : Photographie aérienne et photo-interprétation de l'enclos sur fond de plan cadastral (cliché et plan de M.Gautier, 1994) Mauron (56) – Les Egouts Novembre 2012 20
  • rebouchées N 0 254 19 20 m 5 255 4 3 259 a Prairie 11 7 0 .0 70 10 8 80.0 0 83 b 233 9 a 75. 00 b 56 55 266 57 localisation des fossés d’enclos repéré par pospection aérienne (M.Gautier) zone estimée des remblais Fig 4 : Plan général du diagnostic, les
  • Egouts, Mauron sur fond de plan cadastral au 1/1000 ème 12 6 258 2 261 1 260 65 .00 a le Doueff 21 Mauron (56) – Les Egouts Novembre 2012 ________________________________________________________________________________________________ 2. Présentation des vestiges 2.1
  • de la route actuelle vers le nord-ouest. Photo 2 : vue d’ensemble de la tranchée 2 -substrat- Mauron (56) – Les Egouts Novembre 2012 22 ________________________________________________________________________________________________ 2.2 Les fossés d’enclos Tranchée 11
  • -jaunâtre, hétérogène O 12 6 3 7 2 1 localisation des fossés d’enclos repéré par pospection aérienne (M.Gautier) zone estimée des remblais 23 Mauron (56) – Les Egouts Novembre 2012
  • l’extension de la tranchée, que nous le retrouvons à 1,50 m de profondeur. Cette importante dépression mise en évidence ici pourrait marquer la présence d’un ancien cours d’eau que l’observation des courbes niveaux semblent renforcer. Photo 7 : vue de la tranchée 9 Mauron (56) – Les
  • curieusement écho au méandre de cette rivière, qui coule 150 m plus bas. Le faible mobilier prélevé dans les sondages des fossés semble attester une occupation datée du second Age du Fer. Aucun autre vestige permettant de caractériser l’enclos n’a pu être mis en évidence. Mauron (56
RAP02818.pdf (BADEN (56). Toulindac, tranche 1. rapport de diagnostic)
  • BADEN (56). Toulindac, tranche 1. rapport de diagnostic
  • 56
  • SDUFHOOH V 6HFWLRQ =3 Qƒ HW 0 500 m 2 km 4 km © IGN 2013 – www.geoportail.gouv.fr/mentions-legales 1 / 50 000 ˜s ,QUDS ± 5)2 GH GLDJQRVWLF $UUrWp GH SUHVFULSWLRQ %DGHQ 0RUELKDQ 7RXOLQGDF 7UDQFKH , 'RQQpHV DGPLQLVWUDWLYHV WHFKQLTXHV HW
RAP02807.pdf (QUIBERON (56). le site mésolithique de beg er vil. rapport de fp 2012)
  • QUIBERON (56). le site mésolithique de beg er vil. rapport de fp 2012
  • 56
RAP02801.pdf (TREDION (56). nécropole de Coëby. rapport de sondage)
  • TREDION (56). nécropole de Coëby. rapport de sondage
  • 56
  • Rapport scientifique Sondages archéologiques Nécropole néolithique de Coëby Cairns TRED 78 et TRED 89 Commune de Trédion (56) (P. Gouézin)* Autorisation n° 2012 - 247 Programme 2006 : 12-2006 12 Le Néolithique : habitats, sépultures, productions, échanges. *Collaborateur et
  • plateau granitique, un secteur géographique se détache largement de la moyenne et a retenu notre attention par la densité et par la variété architecturale des vestiges néolithiques présents : la nécropole de Coëby sur la commune de Trédion (56) (fig. n° 1 et 2). Nous avons décelé, à ce
  • parlant. Fig. n° 24 : TRED89 dessins poterie gauloise d’après A. Suire 2012. Photo n° 27 : Remontage poterie ----------------------------------------------------Programme proposé pour 2013 Les travaux proposés pour l'année 2013 permettraient de préciser les séquençages évoqués
  • blocs de quartz blanc. La hauteur est de 0,35 m. Ce cairn s'inscrit dans une emprise ovalaire, un immense sapin prêt à tomber risque d'endommager le site d'une façon irrémédiable. Une intervention en 2013 permettrait d'étudier ce site qui ne présente pas les mêmes caractéristiques
RAP02813.pdf (VANNES (56). 27 impasse Joseph Loth. rapport de diagnostic)
  • VANNES (56). 27 impasse Joseph Loth. rapport de diagnostic
  • 56
  • ; < Vannes = HQYLURQ P 1*) 6HFWLRQ V HW SDUFHOOH V NP 6HFWLRQ %1 SDUFHOOH Qƒ 0 250 m 1 km 2 km © IGN 2013 – www.geoportail.gouv.fr/mentions-legales 1 / 25 000 ˜s ,QUDS ± 5)2 GH GLDJQRVWLF $UUrWp GH SUHVFULSWLRQ 9DQQHV 0RUELKDQ
  • -RVHSK /RWK 250 m 1 km 2 km © IGN 2013 – www.geoportail.gouv.fr/mentions-legales 1 / 25 000 191a 192a 158 164 188 159 1 187 420 185 2 184 160 400 161 162 3 214 165 399 360 169 423 173 168 Im 422 pas 167 se 170 171 Jos 172 ep h 174 236 4 142 381 141
RAP02896.pdf (QUIBERON (56). beg er vil : un habitat du mésolithique sur le littoral du Morbihan. rapport intermédiaire de fp 2013-2015)
  • QUIBERON (56). beg er vil : un habitat du mésolithique sur le littoral du Morbihan. rapport intermédiaire de fp 2013-2015
  • 56
  • à Quiberon Un habitat du Mésolithique sur le littoral du Morbihan Première année de fouille triennale 21 mai– 21 juin 2013 N° de site : 56 186 0007 N° d’autorisation : n° 2013-035 Responsable (Archéologie) : Grégor Marchand Co-responsable (Paléo-environnement) : Catherine Dupont
  • Beg-er-Vil à Quiberon Un habitat du Mésolithique sur le littoral du Morbihan Première année de fouille triennale (N° d’autorisation : n° 2013-228) 21 mai– 21 juin 2013 Responsable (Archéologie) : Grégor Marchand Coresponsable (Paléoenvironnement) : Catherine Dupont Beg-er-Vil
  • Arch-Manche (Interreg IVA) Mairie de Quiberon Maison des Sciences de l’Homme en Bretagne (MSHB) 1 Campagne 2013 2 Beg-er-Vil (Quiberon, Morbihan) Sommaire RÉSUMÉ DE L’OPÉRATION 2013
  • ........................ 22 2.4. Paléoenvironnements : témoignages de la vie quotidienne mais aussi des accidents climatiques ...................................................................................... 23 2.5. L’équipe de recherche en 2013
  • ....................................................................... 24 SECONDE PARTIE : LA CAMPAGNE DE 2013 .................................................................... 27 1. Condition d’intervention .................................................................................................. 27 1.1. Logistique et financement
  • ............................................................................... 27 1.2. Protocole d’intervention (consignes aux fouilleurs – 2013) ....................... 27 2. Un décapage d’un seul tenant en partie sud du site ..................................................... 31 2.1. Implantation
  • ...................................................................................................... 52 4.1. Travaux réalisés en 2012 ................................................................................. 52 4.2. Travaux réalisés (ou en cours de finalisation) en 2013 ............................... 53 4.3. Travaux prévus en 2014
  • . Laforge).............................................................................................................................. 55 1.1. Analyse granulométrique et morphoscopique ............................................ 55 3 Campagne 2013 1.2. Synthèse des résultats
  • apportés par l’analyse sédimentologique ............. 62 1.3. Conclusion et perspectives ............................................................................. 62 2. Dynamique pédo-sédimentaire des couches d’occupation du site mésolithique de Beg-er-Vil à Quiberon (56
  • .................................................................................................................................. 139 1. Liste des prélèvements pour Ph de la campagne 2013 de Beg-er-Vil ....................... 139 2. Liste des refus de tamis de la campagne 2013 de Beg-er-Vil ..................................... 142 3. Tableau descriptif des armatures (collection 2012
  • ) ..................................................... 157 5 Campagne 2013 Résumé de l’opération 2013 L’habitat mésolithique de Beg-er-Vil à Quiberon (Morbihan) se manifeste par un niveau coquillier remarquablement préservé, visible dans une paléo-falaise de la cote sud de la Presqu’île. Parce qu’il ne fut occupé qu’à la fin du
  • mésolithique régional. L’analyse sédimentologique des échantillons 2012 et 2013 montrent trois faciès successifs : sables dunaires littoraux colluviés et infiltrés de limons au-dessus du niveau archéologique, formation dunaire remaniée au sommet du niveau archéologique, colluvions
  • présente intervention. La seconde propose un bilan de l’opération de 2013. La troisième regroupe toutes les analyses réalisées en 2013. La quatrième fait le bilan de la communication autour de cette opération. Sauf mention contraire, les textes sont de Grégor Marchand. 7 Campagne
  • 2013 Remerciements Cette fouille archéologique a bénéficié d’un large panel de compétence et nous souhaitons remercier par ordre d’intervention dans la chaîne opératoire : • Madame Christine Boujot, Monsieur Stéphane Deschamps et Monsieur Yves Ménez (Service Régional de
  • : L. Quesnel). 9 Campagne 2013 Figure 1.2. Le site vu du sud en 2013, avec en bas à gauche le poste de tamisage (cliché : G. Marchand). Ses coordonnées Lambert II précises sont : X = 189 822 ; Y = 2 288 998. L’habitat mésolithique se matérialisait par un niveau de terre noire
  • ) permettent d’y revenir sans guère de problème. Par ce moyen, et grâce à la 11 Campagne 2013 largeur d’esprit de cet archéologue, les matériaux archéologiques ont pu être étudiés au cours des années 1990 et 2000 : technique de débitage des outils en bois de cerf (Poissonnier et Kayser
  • dans l’intervalle 6200-6000 avant notre ère. 13 Campagne 2013 Ces dates font de Beg-er-Vil l’un des amas coquilliers les plus anciens de la façade atlantique de l’Europe. C’est également un site placé en première ligne pour éclairer un changement climatique majeur qui a affecté
  • biométrique a été abordée. 15 Campagne 2013 Figure 1.5. La malacofaune marine de Beg-er-Vil (Quiberon, Morbihan) 1 : Patella sp. ; 2 : Osilinus lineatus ; 3 : Littorina littorea ; 4 : Nucella lapillus ; 5 : Cerastoderma edule ; 6 : Ocenebra erinaceus ; 7 : Ostrea edulis ; 8 : Anomia
  • , car un de ces diverticules permet d’accéder à la crique en contrebas. 17 Campagne 2013 Figure 1.6. Visite du site de Beg-er-Vil (Quiberon, Morbihan) en mars 2011, par C. Dupont, G. Marchand et G. Querré. Cet amas coquillier du Mésolithique final a été fouillé entre 1985 et 1988
  • la plage. Bien conscient à la fois des enjeux patrimoniaux et scientifiques, nos interlocuteurs ont soutenu le projet de sondage effectué au printemps 2012, puis de la présente fouille triennale (2013-2015). 2. Problématique de l’intervention 2.1. DES SOCIÉTÉS DE CHASSEURS
RAP02915.pdf (INGUINIEL (56). Kerven Teignouse : un habitat de l'âge du fer. rapport intermédiaire de fp 2012-2015)
  • INGUINIEL (56). Kerven Teignouse : un habitat de l'âge du fer. rapport intermédiaire de fp 2012-2015
  • 56
  • ..................................................................................................................... 1 I - 1 Localisation du site I - 2 Historique des recherches II - Les résultats de la campagne 2013 ........................................................................ 6 II - 1 L’achèvement de l’étude du franchissement du bas-marais II - 1 - 1 Rappel II - 1
  • - Rapport Dendrotech 2013 1.1 Bois - Zone humide, années 2010 - 2013 1.2 Mobilier, 2010 - 2013 1 I - Rappel historique I - 1 Localisation du site Kerven Teignouse se situe à trois kilomètres au sud du bourg d’Inguiniel, à l’ouest du département du Morbihan, non loin de la
  • . 4 a b c d Fig. 4 - L’évolution du site en quatre phases d’après les données 2012. 0 10 50 100 m 5 N 2013 (Fouilles réalisées) 2013 (Fouilles prévisionnelles) 2014 (Fouilles prévisionnelles) 2015 (Fouilles prévisionnelles) 0 Fig. 5 - Programmation 2010-2012. 10
  • 50 100 m 6 II - Les résultats de la campagne 2013 II - 1 L’achèvement de l’étude du franchissement du bas-marais. II - 1 - 1 Rappel. L’étude du franchissement a débuté en 2010 par une première évaluation sur la rive gauche du cours d’eau correspondant à la partie située
  • ont été rebouchés et il est impossible d’ouvrir une nouvelle zone de fouilles sur une grande longueur, pour des raisons de sécurité. Néanmoins, un secteur a pu être étudié sur une surface de 60m2. Les conditions de fouilles au cours du printemps 2013 et la rapide submersion de la
  • fouille nous ont obligés à intervenir très rapidement. Le secteur est implanté à l’intersection des deux dispositifs. ZH 10 ZH 11 ZH 04 ZH 05 ZH 03 ZH 06 TP6 TP7 TP1 TP2 A' Voie 1 A B1 Voie 2 Fig. 6 - Localisation du sondage avril 2013. 0 1 5m 10m Les éléments recueillis
  • 1300m2 qui ont été étudiés dans ce secteur, en préalable au nouveau programme mis en place pour 2013 - 2015. C’est peu au regard des quelques trois hectares prévus pour les années suivantes mais les résultats significatifs ont fixé notre stratégie. Un des objectifs pour 2013
  • 40cm vers le sud, son lien avec le fossé 6 13 ne fait aucun doute. Par contre, elle semble se poursuivre vers le sud, au moment où le fossé 613 s’interrompt. En extrême limite de fouilles 2013, une fosse aux parois verticales peut être associée à un système de porte mais le décapage
  • qu’une hypothèse. La bordure est de l’enclos n’est pas apparue au cours du décapage de cette année, resté quelques mètres en retrait par rapport à la limite supposée. Une tranchée de sondage réalisée en novembre 2013 n’a apporté aucun élément. Nous ne connaissons donc pas cette
  • situées à la limite sud est de la fouille 2013. Le fossé 612.13 (Fig.15) Les structures : 1350, 1352 et 1353 (Fig .16) En 2011, ce fossé était interprété comme une tranchée de fondation d’un bâtiment (TR2 dans le rapport 2011). L’extension de 2013 nous donne un tout autre aperçu
  • stratégie mise en œuvre pour 2013 doit être revue si l’on veut atteindre l’objectif global du programme triennal. On le répète, la fouille de la dépression en bordure de l’enclos fortifié était une nécessité. Nous avons été confrontés à un substrat argilo-limoneux très épais qui
  • indispensable de procéder à un vaste décapage dans le prolongement sud des fouilles 2013. Dans l’idéal, celui-ci doit atteindre un hectare. Il doit nous permettre de dégager l’ensemble de l’enclos F6 et connaître le prolongement du fossé 22 et au-delà vers le sud. Cet objectif est tout à
  • fait réalisable si nous pouvons compter sur un financement stable par rapport à 2013. En tenant compte de la réalité du terrain, on sait que le décapage au niveau de l’enclos F6 peut se faire dans un temps raisonnable, au regard de l’épaisseur du sol. Plus à l’ouest, vers le fossé
  • décapage et remblaiement des zones de fouilles. 30 N 2013 (Fouilles réalisées) 2014 (Fouilles prévisionnelles) 2015 (Fouilles prévisionnelles) 0 Fig.18 - Programmation prévisionnelle 2014. 10 50 100 m Annexes 12.1 12.2 12.15 12.9 12.8 Br 12.27 12.14 12.12
  • d’outil aubier traces de taille 13.03 0 10 50 cm 1/10 1.1 Bois - Zone humide, années 2010 - 2013. Numéro bois Essence Nature/fonction Diamètre/forme Section à la base Hauteur/longueur conservée en cm 12.1 Chêne poteau couché 33 plate 53 12.2 Chêne poteau 26 plate
  • 12.42a Chêne bois couché 28 tronc 160 12.42b Chêne Bois couché 28 tronc 138 13.01 Chêne Poteau 22 plate 120 13.02 Chêne Poteau 25 plate 56 13.03 Chêne Fragment de poteau 13,5 plate 43 13.04 Chêne Fragment branche 12 irrégulier 24 13.05 Chêne pieu
  • 2011 F6 A1 F3/F6 2011 Tr2, F5 2011 2011 2011 2011 2011 2011 F6 F6 F6 F6 F9 F VI b 2011 F6 2012 Axe entrée 2012 2012 2012 2012 2012 2012 2012 2013 2013 2013 Couche Nature Surface P 4 0 29 Surface P+B 2 0 5 Décapage P 1 0 9 Surface L+C+P 2 1 26 Surface
RAP02882.pdf (TREDION (56). nécropole néolithique de Coëby, cairns tred81 et tred91. rapport de sondage)
  • TREDION (56). nécropole néolithique de Coëby, cairns tred81 et tred91. rapport de sondage
  • 56
  • Rapport scientifique Sondages archéologiques Nécropole néolithique de Coëby Cairns TRED 81 et TRED 91 Commune de Trédion (56) (P. Gouézin)* Autorisation n° 2013 - 031 Programme 2006 : 12-2006 12 Le Néolithique : habitats, sépultures, productions, échanges. *Collaborateur et
  • plateau granitique, un secteur géographique se détache largement de la moyenne et a retenu notre attention par la densité et par la variété architecturale des vestiges néolithiques présents : la nécropole de Coëby sur la commune de Trédion (56) (fig. n° 1 et 2). Nous avons décelé, à ce
  • connaitre l’origine (GOUEZIN 2010). 2 Fig. n° 3 : Répartition des mégalithes, nécropole de Coëby, commune de Trédion. A - 1 : Problématique 2013 Les travaux proposés pour l'année 2013 avaient pour but de préciser l'architecture de ces cairns atypiques, d'affiner les séquençages
  • structure du cairn. Fig. n° 5 : TRED78, niveau 1 du démontage 2011 8 Fig. n° 6 : TRED89, niveau 1 du démontage 2011 B : Opération 2013 B - 1 : Cairn TRED91 Ce petit cairn de cinq mètres de diamètre et de 0,40 m de hauteur se situe sur une légère pente orientée nord sud un peu en
  • dépôts bien circonscrits P1 et P2 (Fig. n° 13). L'ensemble du dépôt P1 se compose des éléments d'un vase datant du 19/20ème siècle 43 et provenant des productions de céramiques de Malansac (56) (Photo n° 38). Pour P2, deux à trois occupations du