Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

1 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP02850.pdf (RIANTEC (56). Kerostin : découverte d'une vaste zone d'occupation datée de l'époque gallo-romaine. rapport de diagnostic)
  • RIANTEC (56). Kerostin : découverte d'une vaste zone d'occupation datée de l'époque gallo-romaine. rapport de diagnostic
  • 56
  • Non communiqué Fouille Du 04/02/2013 au 15/02/2013 Propriétaire du terrain Post-fouille (alternée) Le 18/02/2013, du 25/03/2013 au 27/03/2013 et du 08/04/2013 au 19/04/2013, soit 14 jours. Localisation Région Bretagne Département Morbihan (56) EUROPEAN HOMES OUEST SAS, 10-12
  • du Bignon CS 67737 37577 Cesson-Sévigné Dates d’intervention sur le terrain Statut du terrain au regard des législations sur le patrimoine et l’environnement Préparation Le 14/01/2013 5 Riantec (56), « Kerostin
  • cadre de l’opération Coordination scientifique, infographie, texte, dessins et mise en page du RFO Etude du mobilier céramique 6 Riantec (56), « Kerostin » ---------------------------------------------------------------------- Février 2013 Mots-clefs des thesaurus Chronologie
  • » ---------------------------------------------------------------------- Février 2013 Arrêté de prescription 8 Riantec (56), « Kerostin » ---------------------------------------------------------------------- Février 2013 9 Riantec (56), « Kerostin » ---------------------------------------------------------------------- Février 2013 10 Riantec
  • (56), « Kerostin » ---------------------------------------------------------------------- Février 2013 Localisation de l’opération Figure n°01 : Localisation de Riantec (Morbihan). Figure n°02 : Localisation du futur lotissement à Riantec, au lieu-dit « Kerostin ». 11
  • Riantec (56), « Kerostin » ---------------------------------------------------------------------- Février 2013 Figure n°03 : Localisation de l’emprise archéologique sur le plan cadastral actuel. 12 Riantec (56), « Kerostin
  • » ---------------------------------------------------------------------- Février 2013 13 Riantec (56), « Kerostin » ---------------------------------------------------------------------- Février 2013 1 - Introduction La construction d’un lotissement dans un contexte archéologique sensible, au lieu-dit « Kerostin » au Nord/Ouest de Riantec dans le
  • archéologique. 15 Riantec (56), « Kerostin » ---------------------------------------------------------------------- Février 2013 Figure n°05 : Implantation des tranchées de diagnostic au niveau du futur lotissement. Le décapage mécanique consiste à retirer successivement plusieurs
  • 16 Riantec (56), « Kerostin » ---------------------------------------------------------------------- Février 2013 Figure n°06 : Structures archéologiques découvertes au niveau des tranchées de diagnostic (toutes périodes confondues). 2 – Les vestiges archéologiques. Le
  • comblement sombre et humifère, ont également été relevées au niveau de l’emprise archéologique. 18 Riantec (56), « Kerostin » ---------------------------------------------------------------------- Février 2013 Figure n°08 : Plan des différentes phases d’occupation du site. 2.1
  • pas été sondée. En prévision de possible fouilles complémentaires, sa surface a été recouverte d’une bâche puis de terre arable. 20 Riantec (56), « Kerostin » ---------------------------------------------------------------------- Février 2013 quelques fragments de charbons de
  • . 22 Riantec (56), « Kerostin » ---------------------------------------------------------------------- Février 2013 2.2.1 – Les ensembles de structures. L’ensemble de structures n°2. Trois trous de poteaux et deux empreintes de tranchées palissadées ont été relevés au niveau
  • de la tranchée de diagnostic n° 48 (fig.12). Figure n°12 Structures archéologiques de l’ensemble n°2 (la structure 48 correspond à un chablis). 23 Riantec (56), « Kerostin » ---------------------------------------------------------------------- Février 2013 Cette tranchée
  • Riantec (56), « Kerostin » ---------------------------------------------------------------------- Février 2013 L’ensemble de structures n°3. Cinq trous de poteaux apparemment antérieurs à un fossé d’enclos galloromain, ont été repérés dans la tranchée de diagnostic n°17 (fig.13
  • rédhibitoire. 25 Riantec (56), « Kerostin » ---------------------------------------------------------------------- Février 2013 Figure n°14 : Structures attribuées entre la fin du second âge du Fer et le début de l’Antiquité. L’ensemble de trous de poteaux n°6. La tranchée de
  • trous de poteaux sondés sont relativement arasés puisqu’ils ne dépassent pas 0,07 m en profondeur. 26 Riantec (56), « Kerostin » ---------------------------------------------------------------------- Février 2013 Figure n°15 : Trous de poteaux de l’ensemble n°6, en partie
  • attribués entre la fin du second âge du Fer et le début de l’Antiquité. 27 Riantec (56), « Kerostin » ---------------------------------------------------------------------- Février 2013 Figure n°16 : Vue aérienne de l’enclos quadrangulaire et son positionnement sur le plan
  • cadastral actuel. 28 Riantec (56), « Kerostin » ---------------------------------------------------------------------- Février 2013 2.4 – L’occupation du site à l’époque gallo-romaine. Cette période est en terme de superficie la plus importante sur le site. Les structures
  • -romaines relevées au niveau de l’emprise des futurs travaux. 29 Riantec (56), « Kerostin » ---------------------------------------------------------------------- Février 2013 Figure n°18 : Coupes stratigraphiques de quelques fossés gallo-romains. 30 Riantec (56), « Kerostin
  • (56), « Kerostin » ---------------------------------------------------------------------- Février 2013 ceux relevés à l’extrémité S/E du site), ce dernier ne mesure plus que 0,20 m de profondeur au niveau du sondage 7.1 (fig.18). Il présente dans ce secteur des traces flagrantes