Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"
  • Département > 56 (retirer)
  • Operation type > prospection thématique (retirer)
  • Creator > PROVOST Alain (retirer)

Limiter votre recherche

Auteur
PROVOST Alain [X]
Type d'opération
prospection thématique [X]
Commune
Département
56 [X]
Date (Année)

3 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP01800.pdf (CRAC'H (56). l'aqueduc antique de Locmariaquer. rapport de prospection thématique)
  • CRAC'H (56). l'aqueduc antique de Locmariaquer. rapport de prospection thématique
  • 56
RAP01725.pdf (LOCMARIAQUER (56). l'aqueduc antique. rapport de prospection thématique)
  • LOCMARIAQUER (56). l'aqueduc antique. rapport de prospection thématique
  • 56
  • . L'hémicycle, de 160 m de pourtour, est fermé par un mur de 72 m de long et l'orchestra atteint 56 m de largeur pour 44 m de profondeur. Les murs circulaires intérieurs n'ont d'autre office que de consolider le terrain pour l'assise des gradins. Le parti pris scénographique est évident : à
  • m de largeur, dont la longueur dépasse 56 m d'après les sondages ponctuels exécutés par J.-P. Bardel en 1987, et qui pourrait atteindre 90 m. Son petit appareil très soigné qui conserve encore des joints au fer est de la qualité de celui du sanctuaire du Haut-Bécherel à Corseul
  • resserré autour d'un centre urbain -le choix du site, à l'entrée du golfe, certes ancien centre mégalithique ce qui n'a sans doute pas laissé indifférent les populations vénètes, mais surtout le lieu où s'est déroulée la bataille des Vénètes en 56 avant J.-C. Cette fonction religieuse
RAP02417.pdf ((56). Rias d'Étel, du Blavet et mer de Gavres)
  • (56). Rias d'Étel, du Blavet et mer de Gavres
  • 56
  • (56 096 01 et 56 096 02), Locoal en Locoal-Mendon (56 1 19 07 et 56 119 08), Lègevin en Nostang (56 148 04) et au bourg de Sainte-Hélène (56 220 02). Une autre forme de christianisation s'exprime par la gravure de croix sur une ou plusieurs faces; c'est notamment le cas des plus
  • hautes stèles érigées à l'entrée des presqu'îles de Locoal-Mendon : la Quenouille de Sainte-Brigitte (56 119 10) et Pen-er-Pont (56.1 19.09). Cette dernière porte une dédicace gravée, datée du Haut Moyen Age "CRUXX PROSTION". Ce nom, PROSTION, est celui de l'une des filles de Salomon
  • , roi de Bretagne, épouse de PASCWETHEN, comte de Vannes, décédée en 875 et enterrée à Redon. Cela dit, on peut envisager que les stèles dressées notamment dans les hameaux côtiers de Sainte-Hélène, à Benaleguy (56 220 01), Kerhah (56 220 05) et Le Moustoir (56 220 08), X. Lafon
  • Second Age du Fer. Daté de la fin du Second Age du Fer, l'éperon barré de Mané-Coh-Castel au VieuxPassage en Plouhinec (56 169 02) a une superficie de 2 ha et culmine à 13 m. Le rempart de terre et de blocs de granité conserve une hauteur de 4 m par rapport à l'extérieur; aucune trace
  • période moderne, un "bac" permettait de franchir la ria entre la pointe de Royannec en Belz et le Vieux-Passage. Il est possible qu'aux périodes anciennes, ce passage était guéable à marée basse 12 L'éperon barré de Mané-er-Hoët en Merlevenez (56 130 02) apparaît plus imposant par sa
  • d'artillerie de protection de la poche de Lorient; Mané-etHoët constituait le point septentrional le plus avancé de la poche. C'est ainsi que la motte castrale implantée à la pointe de l'éperon (56 130 01) a été détruite. Par sa position, à la limite de navigabilité à marée haute, cet
  • en question l'hypothèse d'une agglomération de rupture de charge, autour du bourg de Nostang, dans l'antiquité. Les allégations anciennes d'un territoire couvert de vestiges sont infirmées par nos prospections. Certes, l'existence d'un site à tegulae au Vieux-Bourg (56 148 06
  • a pas d'implantation gallo-romaine dans ce secteur; pas plus qu'entre Portanguen, lieudit à 1 km au sud, et le bourg de Nostang. Le site reconnu de Saint-Bieuzy en Nostang (56 148 05) est en grande partie occulté par la chapelle du même nom et des habitations récentes; il ne peut
  • maritimes luxueuses réparties autour de la ria est également battue en brèche. En fin de compte, seules les villas de ManéVéchen en Plouhinec (56 169 03) et de Kerfrézec en Sainte-Hélène (56 220 03) 14 , aspectée à Une tradition récente, émanant des plongeurs locaux, fait état d'une
  • promontoire, appartiennent à cette catégorie. Nous avons vainement cherché à localiser deux autres villas signalées anciennement, à Kerguen en Belz (56 013 01) et Lescouët en Locoal-Mendon (56 119 05). On en vient à douter de leur réalité en constatant l'absence du moindre vestige possible
  • . Pour la seconde, notamment, pour laquelle Z. Le Rouzic a laissé un descriptif fourni faisant état de murs en petit appareil et matériaux de construction en quantité, en haut de falaise et sur l'estran! Le site de Lègevin en Nostang (56 148 03), en retrait à 600m du rivage, est
  • probablement une villa; d'après les matériaux observés lors d'un aménagement routier, mais son extension, sous le hameau, ne peut être connue. Les autres sites, positionnés entre 200 m et 400 m du rivage, Pont-er-Hah et Porh-Berringue en Plouhinec (56 169 06 et 56 169 07) apparaissent plus
  • modestes; il s'agit vraisemblablement de petits établissements agricoles. Les indices (fragments de tuiles) découverts sur l'estran à Beg-Bran en Locoal-Mendon (56 119 01) et Mané-Hellec en Sainte-Hélène (56 220 06) permettent juste de supposer l'existence d'implantations voisines, sur
  • le plateau, que le couvert végétal ne permet pas de caractériser. Deux sites particuliers méritent d'être soulignés. A Portanguen en Merlevenez (56 130 03), le site - matérialisé par une profusion de matériaux de construction - occupe le sommet d'une colline granitique à
  • l'altitude de 26 m, à 500 m du rivage, d'où la vue sur la ria est exceptionnelle; l'hypothèse d'un sanctuaire ne peut être exclue. A Coëtrivas en Kervignac (56 094 01), à 3000 m du rivage, au nord de Nostang, une plateforme jonchée de moellons et de tegulae, de 30 m par 15 m pour 0,50 m
  • destruction de la motte castrale de Mané-er-Hoët. L'enceinte de Mané-Hastel près de Kerfrézec en Sainte-Hélène (56 220 04) n'a pas subi d'atteinte notable depuis la visite de M. Wheeler. Cette petite enceinte d'une trentaine de mètres de côté est circonscrite par un talus aux angles
  • du Magouer en Plouhinec (56 169 04) et l'autre, sous un bosquet, à l'extrémité de la pointe de la Vieille-Chapelle en Sainte-Hélène (56 220 10). Tableau récapitulatif des sites et indices de sites La numérotation adoptée - avec une racine comprenant le numéro du département et
  • -Bieuzy Vieux-Bourg Vieux-Bourg Beg-er-Vil Mané-Coh-Castel Mané-Véchen Men-Du Mané-Huel Pont-er-Hah Porh-Berringue Benaleguy Le bourg Kerfrézec Kerfrézec Kerhah Mané-Hellec Er-Stang Le Moustoir Le Moustoir La Vieille-Chapelle N° inv. 56 013 01 56 013 02 56 055 01 56 094 01 56 096 01
  • 56 096 02 56 097 01 56 119 01 56 119 02 56 119 03 56 119 04 56 119 05 56 119 06 56 119 07 56 119 08 56 119 09 56 119 10 56 130 01 56 130 02 56 130 03 56 148 01 56 148 02 56 148 03 56 148 04 56 148 05 56 148 06 56 148 07 56 169 01 56 169 02 56 169 03 56 169 04 56 169 05 56 169 06
  • 56 169 07 56 220 01 56 220 02 56 220 03 56 220 04 56 220 05 56 220 06 56 220 07 56 220 08 56 220 09 56 220 10 Type Indice Indice Avéré Avéré Indice Indice Indice Indice Indice Indice Indice Indice Indice Indice Indice Indice Indice Avéré Avéré Avéré Avéré Avéré Avéré Indice Avéré